La poursuite de la diversification alimentaire : nourrir bébé après 9 mois

A partir de 9 mois, votre enfant apprend à diversifier son alimentation pour passer des petits pots à une alimentation solide et variée qu’il conservera toute sa vie. Vous posez les bases de ses goûts et habitudes futures, il s’agit donc de ne pas se tromper ! Afin de favoriser un apprentissage des saveurs garant d’une alimentation équilibrée et variée, suivez le guide !

De 9 mois à un an 

C’est le moment d’introduire progressivement des morceaux en fonction de la dentition de bébé en commençant par des quignons de pain (très appréciés par bébé lors des poussées dentaires) ou des biscuits et gâteaux peu sucrés comme les Petit Beurre ou encore les cakes au yaourt.

Les légumes aromatiques (oignon, ail et échalote) peuvent être introduits avec parcimonie afin d’éveiller les papilles de bébé sans prendre le pas sur les autres saveurs.

Exemple de journée type :

  • Petit-déjeuner : 240ml de lait + 3 doses de céréales
  • Déjeuner : 200g de purée de légumes avec un féculent (pomme de terre, patate douce, semoule, quinoa, boulgour, pâtes bien cuites,…) + 2 cuillères à soupe rases de protéines + 1CAC d’huile ou de beurre doux + 1 fruit cru OU cuit OU en compote
  • Goûter : 1 fruit cru OU cuit OU en compote + 150ml de lait OU 1 laitage nature OU 2 petit-suisse +/- 1 morceau de pain OU 1 boudoir OU 1 Petit Beurre
  • Dîner : 200g de purée de légumes avec 1 féculent + 1 portion de fromage fondu + 150ml de lait +/- 1 dose de céréales OU 1 laitage nature OU 2 petit-suisse

Astuce : n’hésitez pas à faire preuve d’imagination dans la présentation de vos plats : on goûte d’abord avec les yeux et rien de mieux qu’un visage de monstre pour rendre appétissante une salade de choux !

Favorisez son autonomie : un enfant peut apprendre à manger tout seul dès 10 mois même s’il ne le fera proprement que quelques mois plus tard. Il sera sans doute plus enthousiaste à l’idée de passer à table s’il sait qu’il pourra lui-même porter la cuillère à sa bouche ou boire dans son petit verre à bec. De la même manière, il sera plus enclin à goûter la purée de courgette s’il a participé à sa préparation (ne serait-ce qu’en tournant une fois la spatule dans la marmite).

Après 1 an 

Vous pouvez introduire les légumes secs (lentilles, pois chiches, flageolets,…) mais également les légumes crus (coupés en fines lamelles dans un premier temps).

En fonction des envies de votre enfant, il est possible d’intégrer des aliments à texture ferme.

Exemple de journée type :

  • Petit-déjeuner : 240ml de lait + céréales OU pain
  • Déjeuner : légumes et féculents (écrasés, en purée ou en morceaux) + 3 cuillères à soupe rases de protéines + 1 cuillère à café d’huile ou de beurre + 1 fruit cru OU cuit OU en compote
  • Goûter : 1 fruit cru OU cuit OU en compote + 150ml de lait + céréales OU pain OU boudoir OU Petit Beurre
  • Dîner : légumes verts avec féculents + 1 cuillère à café d’huile ou de beurre + 1 petite portion de fromage + 1 laitage nature OU 150ml de lait

Astuce : afin de favoriser la sensation de satiété et l’apprentissage de la mastication, n’hésitez à privilégier les textures fermes. N’oubliez pas que les enfants savent réguler leur appétit : s’il ne termine pas son assiette et qu’il ne compense pas avec un autre aliment, il est fort probable qu’il avait tout simplement déjà couvert ses besoins nutritionnels.

 

Nouvelle publication : Tartes irrésistibles, 40 recettes classiques et originales, du salé au sucré

Faciles à réaliser, conviviales, économiques, astucieuses, les tartes ne manquent pas d’atouts pour embellir notre quotidien ! Elles offrent la possibilité de manger sain, de saison, de s’adapter à toutes nos contraintes ou désirs alimentaires et se payent même le luxe de revêtir toutes sortes de formes originales pour le plaisir des yeux ! Je vous entraîne dans une farandole de tartes salées et sucrées, tantôt classiques tantôt originales, toujours irrésistibles : quiche fondante aux oignons, tatin de tomates cerise, tarte algéroise, tourte rustique à la viande et aux herbes, tarte façon crumble aux figues, tarte aux noix de pécan, tarte cacao et fraises en sabayon… Tous les goûts sont permis !

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI 

Tartes irrésistibles - couvreture - F Gusman

Et si on troquait son habituel petit-déjeuner contre une version salée ?

Le petit-déjeuner français se prend sucré. Du chocolat chaud de notre enfance au pain beurre d’aujourd’hui, notre culture nous oriente naturellement vers des notes sucrées pour commencer la journée du bon pied. Pourtant, les pays nordiques l’ont bien compris, un petit-déjeuner salé est capable de ravir tout autant vos papilles sans pour autant accumuler les calories.

Alors pourquoi ne pas se laisser aller au changement et remplacer son immuable petit-déjeuner continental par son grand frère du nord. Le temps d’un week-end ou tous les jours, laissez-vous tenter par le changement et ainsi adoucir le bruit strident du réveil par un vent de nouveauté !

photo PDJ salé

Afin que le petit-déjeuner salé n’ait rien à envier au sucré, les 3 éléments constitutifs d’un repas équilibré doivent se trouver dans votre assiette :

  • Une boisson chaude, non sucrée de préférence (thé ou café)
  • Un produit céréalier, complet de préférence afin de vous rassasier jusqu’au repas suivant
  • Un produit laitier (fromage, yaourt, fromage blanc,…) pour faire le plein de calcium et de protéines

N’hésitez pas à apporter votre touche avec quelques extras : fruits frais ou jus de fruit 100% pur jus, confiture ou miel, beurre frais ou huile d’olive extra vierge,…

Et pour l’occasion, ajoutez des aliments que vous réservez habituellement aux autres repas : légumes (tomates, avocats, radis, concombre,…) pour un peu de fraîcheur, viande et charcuteries légères (jambon, viande des grisons,…) ou encore poisson fumé.

La règle d’or reste la même : soyez à l’écoute de votre corps. Il est votre meilleur allié pour équilibrer vos apports à vos dépenses, alors faîtes lui confiance !

Pour des inspirations gourmandes et salées à croquer au saut du lit, suivez le guide :

  • Comme les allemands : une tranche de pain noir allemand, dense et rassasiant recouvert d’une légère couche de fromage frais type Carré frais, de sel et de poivre. Libre à vous de l’agrémenter de tomates coupées en rondelles, de jambon découenné et dégraissé, de tranches de concombre ou de radis ou encore d’une purée d’avocat rehaussée d’une pointe de piment doux.
  • Comme les anglais : un muffin complet + une omelette agrémentée de quelques tranches de bacon grillées + 1 thé vert + 1 cottage cheese à base de lait demi-écrémé assaisonné d’une pointe de sel et de poivre noir
  • Comme les suédois : quelques Krisprolls complètes recouvertes de cream cheese mélangé à des brins de ciboulette et des grains de poivre noir moulu associés à des fines tranches de saumon fumé sauvage. Un demi jus de citron vert sur les tartines, l’autre dans un thé vert détox et le tour est joué !

Alors n’hésitez plus à varier en faisant quelques infidélités à votre petit-déjeuner habituel, vous n’en serez que plus heureux de le retrouver !

Recette : râbles de lapin aux coeurs d’artichauts, navets et asperges

Rares sont ceux qui connaissent les râbles de lapin. Pourtant, il ne s’agit que du bas du dos de l’animal. Riche en goût et en protéines, ce morceau méconnu satisfera vos papilles en quête de nouveauté.

Associé aux vertus dépuratives de l’asperge et digestives des coeurs d’artichaut, cette recette a tout bon !

Alors suivez le guide

1050104.jpg

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

  • 6 À 12 râbles de lapin en fonction de leur taille
  • 1kg d’asperges fraîches
  • 4 navets
  • 700g de coeur d’artichaut
  • 4 échalotes longues
  • 1 litre de bouillon de légume (frais ou à base de cube)
  • 4 cuillères à soupe rase de tapenade noire
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Dans un faitout, ajoutez l’huile et faîtes dorer les échalotes émincées
  • Ajoutez le vinaigre et faîtes roussir les échalotes
  • Ajoutez les râbles de lapin et un peu d’eau puis faîtes dorer
  • Quand les râbles sont dorés, couvrez et faîtes mijoter à feu doux pendant 20 minutes minimum
  • Otez du feu et réservez la préparation
  • Epluchez les navets et les asperges et coupez les en lamelles
  • Dans un faitout, disposez les navets et arrosez du bouillon au fur et à mesure de l’évaporation
  • Après 10 minutes, ajoutez les coeurs d’artichaut et 10 minutes plus tard, les asperges
  • Laissez cuire encore 5 à 10 minutes (les asperges doivent rester fermes)
  • Ajoutez la préparation de râbles et la tapenade puis mélangez énergiquement
  • Dégustez bien chaud

Recette : Nouilles asiatiques, l’Asie dans votre assiette

La gastronomie asiatique ne bénéficie pas de la meilleure presse pour ce qui est de la légèreté et de l’équilibre alimentaire. Pourtant, riche d’épices et d’herbes, elle permet d’éviter le surplus de matières grasses souvent nécessaire pour rehausser le goût d’un plat pauvre en saveur. Si les beignets et autres fritures ont la part belle en Asie, les pad thai et autres plats de nouilles sauront satisfaire les gourmands comme les adeptes d’une cuisine saine. Il est temps de renouer avec cette gastronomie qui réveille les papilles.

Suivez le guide.

Nouilles asiatiques .jpg

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

  • 500gr de nouilles
  • 1 jus de citron
  • 3 poivrons rouges
  • 3 carottes
  • 50g de champignons noirs séchés
  • 1 kg de crevettes cuites
  • 1 bouquet de persil
  • Quelques bruns de coriandre
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 feuilles de laurier
  • 8 échalotes ou 4 échalotes longues
  • 2 à 3 cuillères à café de gingembre frais
  • 1 gouttes d’huile piquante, type pizza
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuillères à café de sauce soja non sucrée
  • 1 cuillère d’huile de colza ou tournesol ou arachide
  • 1 cuillère à café de nuoc-mâm
  • 1 cuillère à café d’huile de soja
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Faire tremper les champignons noirs dans un grand bol d’eau
  • Laver et ciseler la coriandre et le persil
  • Laver les poivrons et les découper en dès
  • Laver et éplucher les carottes puis les couper en lamelles grâce à un économe
  • Retirer la carapace des crevettes et les couper en deux
  • Raper le gingembre
  • Emincer l’échalote et ôter la peau de l’ail
  • Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile dans un faitout et y jeter l’ail et l’échalote
  • Ajouter 10cl d’eau, de bouillon ou de vin blanc ainsi que les feuilles de laurier
  • Lorsque l’eau s’est évaporée, remuer jusqu’à faire roussir les échalotes puis ajouter le vinaigre balsamique
  • En continuant de remuer, incorporer les carottes, les poivrons, les herbes, les champignons, le gingembre et l’huile piquante
  • Ajouter l’huile, le soja, le nuoc-mâm, le citron et le poivre et faire revenir 5 minutes
  • Faire cuire les nouilles chinoises dans une casserole d’eau bouillante puis les égoutter
  • Ajouter les pâtes asiatiques à la préparation
  • Déguster

Bienvenue au nouveau Cabinet Paramédical Lecomte

Depuis mai, le cabinet de diététique a changé d’adresse. Les consultations ont désormais lieux au Cabinet Paramédical Lecomte, situé au coeur des Batignolles, à deux minutes à pied de l’ancien Cabinet Lemercier.

FullSizeRender 3.jpg

Je vous accueille au sein de cet espace refait à neuf et au calme afin de poursuivre, ou de commencer, votre suivi diététique.

Les consultations ont lieux sur rendez-vous mardi, jeudi, vendredi et samedi, de 9h à 20h30.

FullSizeRender 2.jpg

Trois autres professionnels de santé ayant à coeur de prendre soin de votre santé comme de votre bien-être exercent également dans ce lieu :

FullSizeRender.jpg

Les Puces des Batignolles, le restaurant qui mixe les saveurs en équilibre

Ils se font rares les habitants des Batignolles à ne pas connaître Les Puces des Batignolles, bistrot plein de charme en plein coeur de ce joli quartier en pleine expansion. Un succès qui a fait des émules puisqu’ils sont désormais deux restaurants partageant nom, cuisine et menu sur la rue Legendre (le premier né au 110 et son cadet, au 83). De quoi trouver une table quelque soient l’heure et le menu (il est malgré tout conseillé de réserver).

IMG_4260

Plusieurs points justifient l’attrait des parisiens pour ce lieu. Tout d’abord, l’accueil : toujours chaleureux, les serveurs sont à l’écoute, les plats parviennent vite jusqu’à votre table, de quoi satisfaire les plus pressés à la pause déjeuner. Deuxièmement, le lieu : du bois brut, des grandes baies vitrées, des ardoises détaillant le menu et même quelques tables à l’extérieur pour les beaux-jours, ce bistrot a le charme des brasseries typiques qui font l’attrait de la capitale. Mais le plus intéressant se trouve encore dans les assiettes. Pour 14 euros (entrée + plat OU plat + dessert) ou 17 euros (entrée + plat + dessert), le menu du midi est aussi délicieux que léger. Le restaurant fait la part belle aux produits de la mer (poisson, calamar, etc…) et aux végétaux (agrumes, poireaux, salades et autres crudités cuisinées) parfaitement assaisonnés afin de révéler toutes leurs saveurs. Le rapport qualité/prix est bel et bien satisfaisant ! De plus, parmi les trois desserts proposés se niche souvent un dessert léger à savourer sans culpabiliser pour finir comblé sur une note sucrée (fromage blanc et coulis, salade de fruits, poire pochée,…). Pour les plus gros mangeurs, pas de panique, une assiette de fromage est proposée si vous souhaitez faire l’impasse sur le salé ainsi qu’un dessert plus conventionnel (gâteau, poire amandine,…).

IMG_4264

Les Puces ne se limitent pas à la semaine, le brunch du dimanche à 20 euros saura vous faire vous lever du bon pied.

Les Puces des Batignolles

83 et 110 rue Legendre 

75017 Paris