Article : La bière fait-elle grossir ?

La bière a mauvaise réputation : à tort ou à raison ? Découvrez mon avis dans cet article du Figaro.

Cliquez ICI.

friends at a pub toasting

friends at a pub toasting, having a good time, birds view

Publicités

Nouvelle publication : Tartes irrésistibles, 40 recettes classiques et originales, du salé au sucré

Faciles à réaliser, conviviales, économiques, astucieuses, les tartes ne manquent pas d’atouts pour embellir notre quotidien ! Elles offrent la possibilité de manger sain, de saison, de s’adapter à toutes nos contraintes ou désirs alimentaires et se payent même le luxe de revêtir toutes sortes de formes originales pour le plaisir des yeux ! Je vous entraîne dans une farandole de tartes salées et sucrées, tantôt classiques tantôt originales, toujours irrésistibles : quiche fondante aux oignons, tatin de tomates cerise, tarte algéroise, tourte rustique à la viande et aux herbes, tarte façon crumble aux figues, tarte aux noix de pécan, tarte cacao et fraises en sabayon… Tous les goûts sont permis !

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI 

Tartes irrésistibles - couvreture - F Gusman

Nouvelle publication : Mille et une salades : gourmandes, végétariennes, légères, exotiques…

Dans ce livre, vous trouverez des idées pour décliner les salades tout au long de l’année : fraîches ou tièdes, légères ou gourmandes, végétariennes ou carnivores… Il y en a pour tous les goûts ! La plupart des recettes conjuguent légèreté et plaisir quand d’autres sont à réserver aux repas festifs ou à adapter afin de se faire plaisir sans déroger à ses bonnes habitudes. Cet ouvrage regorge d’idées et de conseils pour devenir maître dans la confection de salades qui vous ressemblent !

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI

« Les salades ont trouvé leur place sur nos tables estivales, mais elles peinent encore à s’imposer tout au long de l’année. Et pourtant… dépaysantes avec des épices, nourrissantes avec des féculents, énergisantes avec des graines, végétariennes avec des légumes secs, réconfortantes quand elles sont tièdes, elles ont tous les atouts pour se décliner au fil des saisons ! Alors sortez vos saladiers, il est temps de composer ! « 

Publication d’un nouveau livre : Mon programme minceur, menus, recettes et conseils équilibrés pour toute l’année

Dans ce livre, vous trouverez des menus, recettes et conseils pour équilibrer votre alimentation en fonction des saisons. Adoptez une alimentation légère tout en respectant l’environnement pour y puiser le meilleur dans la durée, voici la promesse que cet ouvrage renferme !

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI

9791032300831FS

 » Face à la profusion d’informations et de régimes qui souvent se contredisent, on se retrouve vite perdu quand on cherche à prendre soin de sa ligne. Et s’il était temps d’admettre que l’unique méthode miracle reposait sur les principes originels de l’équilibre alimentaire ? Apéritifs, entrées, plats, desserts : découvrez dans ce livre 40 recettes légères mais savoureuses, ainsi que des conseils et menus types pour bien les associer et ne jamais se lasser. Suivez ce guide pour retrouver votre ligne en même temps que le plaisir des papilles ! « 

Publication de mon premier livre : Jus détox, 40 recettes saines et délicieuses

Dans ce livre, Jus détox, 40 recettes saines et délicieuses, vous trouverez mes recettes de boissons détox qui répondent à chaque problématique que votre corps peut rencontrer ainsi que mes conseils ciblés pour adopter une alimentation saine et savoureuse au quotidien.

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI 

jus-detox

 » La détox est à la mode ! La volonté de se faire du bien en oubliant pour un temps les sucres raffinés et graisses saturées nous pousse à remettre en cause nos habitudes alimentaires. Dans ce livre, découvrez tous les conseils dont vous avez besoin pour adopter une alimentation saine au quotidien ainsi que 40 recettes de jus, smoothies, milkshakes et eaux détox  aux notes sucrées et acidulées. À chaque objectif, sa boisson riche en vitamines et minéraux : drainage, détente, digestion, bonne mine, coup de fouet,… Alors à vos papilles… prêt… détoxifiez ! « 

Déjeuner sur le pouce : comment composer un sandwich équilibré ?

Le sandwich est l’allié de choix des déjeuners pris sur le pouce. Définitivement français avec son pain de boulangerie, terriblement pratique quand il se mange avec les doigts et absolument délicieux avec ses garnitures savoureuses et variées, il ravit les papilles de tous les gourmands.

D’autant que contrairement aux idées reçues, un sandwich bien composé peut s’avérer parfaitement équilibré.

sandwich-tomates-sechees-et-jambon-cru-780x524

Suivez le guide pour des pauses déjeuners savoureuses qui vous permettront de faire le plein de nutriments afin de patienter sereinement jusqu’au dîner.

Qu’il soit fait maison ou acheté en boulangerie, voici quelques conseils pour composer un sandwich alliant vos goûts et respect de l’équilibre alimentaire !

  • En boulangerie, oubliez les sandwichs baguettes et privilégiez les sandwichs triangles à base de pain de mie ou mieux encore, de pain de campagne. Les sandwichs baguettes sont faits à partir d’une demie-baguette et sont donc trop riches en farine. Consommés en entier, ils apporteront davantage de sucres complexes que votre corps en a besoin.
  • Privilégiez les pains complets, plus riches en goût et en fibres
  • Evitez les garnitures de fromage cumulant souvent deux à trois portions pour garnir la totalité de la surface à tartiner
  • Evitez les garnitures de charcuteries, riches en matières grasses saturées, en cholestérol et en sel
  • Choisissez une garniture contenant des crudités afin de ne pas faire l’impasse sur les fibres et les vitamines.
  • Choisissez les sources de protéines les plus légères : charcuteries légères (jambon blanc ou cru, noix de porc séché, pastrami, jambon de poulet, lomo,…), poulet, saumon frais ou fumé, thon au naturel, viandes blanches (poulet, dinde, veau,…), viande rouge (rôti de boeuf), oeufs,…
  • Ayez la main légère sur les sauces : pas plus de deux cuillères à soupe de mayonnaise ou d’une noix de beurre
  • N’oubliez pas les aromates : herbes aromatique, moutarde, câpres, cornichons, épices,…
  • Privilégiez les recettes les plus traditionnelles : thon-crudités, jambon-beurre, poulet-crudités (…), c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Les versions les plus simples sont souvent les plus réussies.

carton-packing-triangle-bread-sandwich-toaster-waffle-maker-commercial-sandwich-maker

Et n’oubliez pas qu’un repas équilibré est souvent composé de plusieurs éléments. N’hésitez donc pas à ajouter des crudités à croquer ou une soupe chaude ou froide en entrée ainsi qu’une salade de fruits frais, un fromage blanc ou un fruit à croquer en dessert afin de sortir de table rassasié !

Les frites, version diététique

S’il est un plat qui sonne gras, ce sont les frites ! Riches en matières grasses apportant leur lot de calories ainsi qu’en sel, ayant un impact délétère reconnu sur le système cardiovasculaire, elles ont mauvaise presse. Et pourtant, on ne cesse de les consommer : au restaurant avec un tartare, au fast food avec un hamburger ou à la maison, avec une pièce de boeuf cuite à point. Des plus petits aux plus grands, elles font l’unanimité !

Alors pourquoi s’en priver ? Si leur version traditionnelle est riche en énergie, en matières grasses et en sodium, il suffit de modifier leur mode de cuisson pour les réhabiliter parmi les aliments sources de glucides complexes, à consommer au même titre que les pâtes, le riz ou la semoule.

frites

La première astuce réside dans un appareil révolutionnaire capable de rendre vos bâtonnets de pommes de terre aussi croquants qu’après un passage dans l’huile de friture : l’Actifry de Seb. Cette machine nouvelle génération est simple d’utilisation : il suffit de laver, d’éplucher et de découper les pommes de terre en bâtonnets de votre taille préférée puis de les disposer dans l’appareil avec une cuillère à soupe d’huile pour l’ensemble de la préparation. Attendez une petite heure et les frites sont prêtes ! Vous pouvez également cuisiner des pommes de terres noisettes, des légumes, des aiguillettes de canard ou de poulet et même quelques desserts. Les utilisations sont multiples et la réussite au rendez-vous !

Pour ceux n’ayant pas acquis ce précieux allié, une cuisson au four permet de diminuer considérablement la quantité d’huile ajoutée pour la cuisson. Suivez le guide !

INGREDIENTS (POUR 4 PERSONNES)

  • 800g de pommes de terre bio
  • 2 cuillères à café d’huile d’olive
  • Herbes de provence
  • Paprika

PRÉPARATION

  • Epluchez et coupez les pommes de terre en bâtonnets
  • Dans un sac de congélation, mélangez les pommes de terre, le paprika, les herbes de Provence et 2 cuillères à café d’huile
  • Laissez macérer puis disposez-les dans un plat légèrement huilé
  • Enfournez 1h à 180° en retournant les frites à mi-cuisson

Astuces : afin de diminuer le sel sans rogner sur le goût, pensez à utiliser les herbes aromatiques et épices, comme dans cette recette.

Faire les bons choix à la crêperie

Fleuron de la gastronomie bretonne, les crêpes ont investi les cuisine de France, du nord au sud. Plat chéri des enfants, les crêpes ont aussi convaincu leurs parents. Conviviales, chaleureuses, rapides et économiques, les soirées crêpes se font la part belle lors des dimanches en famille ou des repas entre amis.

Seule ombre au tableau : leur mauvaise réputation nutritionnelle. A tort ou à raison, tout dépend de la garniture que vous choisissez.

Crepes-sucrees_zoom.jpg

Alors pour ne garder que le meilleur de ce plat fard, suivez le guide :

  • Privilégiez les recettes de pâtes simples : farine, oeuf, lait, jus et zeste de citron, vanille, fleur d’oranger et évitez l’ajout de bière, rhum, sucre et matières grasses
  • Limitez-vous à 2 ou 3 crêpes afin d’éviter la surcharge en farine à l’origine d’un excès de glucides complexes sur le repas entraînant une sensation de lourdeur en fin de repas : 1 salée et 1 sucrée
  • Evitez les garnitures de charcuterie
  • Privilégiez les garnitures plus légères : légumes type épinard, jambon blanc, oeufs, bacon, viande des grisons, viande de boeuf hachée, saumon frais ou fumé,…
  • Limitez le fromage à 1 portion par crêpe (soit 1/8 de camembert ou 2 cuillères à soupe d’emmental râpé ou de parmesan)
  • Privilégiez les fameuses crêpes au sucre, à la confiture ou à la compote, à leurs consoeurs plus riches (caramel, chantilly ou associées à des boules de glaces)
  • À la maison, huilez légèrement la casserole à l’aide d’un sopalain ou utilisez une poêle anti-adhésive
  • À la crêperie, demandez au cuisinier de ne pas ajouter de noix de beurre au moment de servir

Et pensez à investir dans un appareil à crêpes afin d’inviter la convivialité à table tout en invitant les enfants à participer eux-mêmes à la préparation de leur repas !

930960630.jpg

Bonne adresse : Maison Plisson, l’épicerie et café aux produits d’exception

Maison Plisson, ce nom vous est sûrement familier et pour cause, la communication autour de l’ouverture de cette épicerie fine et de son restaurant a été assurée avec brio. Les bons retours des premiers clients ont permis de pérenniser cette renommée.

Installée dans le haut marais, cette boutique ouverte il y a un an ne désemplit pas au service du midi. Composée d’un restaurant avec deux terrasses donnant sur le boulevard Beaumarchais, d’un take away et d’une épicerie regroupant boucherie, fromagerie, crémerie, primeur, bar à jus, cave, épicerie et boulangerie, il y en a pour tous les goûts.

risotto-betteraves-maison-plisson

Risotto de betteraves à la buffala

Outre cette pluridisciplinarité, la spécificité de ce magasin réside dans ses principes attractifs : des produits issus de petits producteurs ou découverts dans des salons professionnels, des parrains prestigieux comme Yves Candeborde, des étiquettes et des modes de productions passés au crible avant la sélection finale, des dégustations poussées, des produits inédits à Paris et une réduction du gaspillage alimentaire en cuisinant les produits non utilisés dans les bons plats du jour.

Le résultat ? Une cuisine savoureuse faite à partir de produits de qualité où les AOP ont la part belle et des associations étonnantes pour des plats qui donnent envie de changer ses habitudes alimentaires.

Le seul bémol : le prix des plats (de 15 à 25 euros pour un plat contenant peu, ou pas de protéines). Les gros mangeurs risquent de voir vite gonfler leur addition !

Cerumble légume - maison Plisson.JPG

Crumble de légumes rôtis

L’oeil du 20h : soupes industrielles, la promesse du goût et des étiquettes est-elle toujours tenue ?

Les étiquettes des soupes en brique et en sachet sont souvent porteuses de mille et une promesses aussi bien gustatives, que nutritionnelles. Quant est-il vraiment après décryptage de la liste des ingrédients ?

Le résultat reste mitigé et la transparence des industriels du secteur agroalimentaire mise en cause.

capture-decran-2016-11-01-a-09-37-27

Ce reportage du journal de 20h de France 2 dans lequel j’interviens vous apprend à différencier le vrai du faux pour des courses en pleine conscience.

Suivez le lien : l’oeil du 20h : soupes industrielles, la promesse du goût et des étiquettes est-elle toujours tenue ?

La bonne idée végétale : les carpaccios de légumes

Les carpaccios se déclinent en version végétale. Les légumes se substituent au boeuf et au poisson cru pour nous délivrer tous leurs bienfaits dans leur version crue, épargnée des pertes vitaminiques causées par la cuisson.

Vive-le-carpaccio-de-legumes.jpg

Ces carpaccios se partagent à l’apéritif pour une note gourmande et légère ou en entrée, pour un début de repas coloré, croquant et plein de saveurs. 

Si les assaisonnements sont multiples, l’ustensile de base reste le même : une mandoline (ou un couteau aiguisé dans une main habile).

Les légumes les plus souvent utilisés en carpaccios sont les concombres, les courgettes, les radis roses et noirs, les fenouils, les navets ou encore les tomates. N’hésitez pas à sauter l’étape épluchage pour un légume qui croque sous la dent et qui a conservé tous ses minéraux naturellement présents dans la peau. Privilégiez les légumes bios afin de ne garder que les meilleurs : les minéraux sans les pesticides. 

carpaccio-carre-site_1.jpg

A vous de varier les plaisirs en essayant différentes associations pour des assiettes graphiques et savoureuses.

Les assaisonnements sont multiples : citron, poivre, sel, herbes type ciboulette ou persil, huile de sésame, d’olive ou même de truffe, vinaigre, copeaux de parmesan, fruits frais type pomme acide… Faites confiance à votre intuition riche de vos expériences culinaires.

Associés à de la viande ou du poisson cru, ils représentent un plat principal équilibré et plein de saveurs.

Vous l’aurez compris, rapides, sains et savoureux, ces carpaccios ont toutes les qualités pour se faire la part belle au sein de vos habitudes alimentaires !

Mangez épicé !

Les épices sont particulièrement riches en goût. Une pincée suffit à relever tous vos plats tout en diminuant l’ajout de matières grasses et de sel. Votre tension artérielle et votre ligne vous remercient ! Curry, cannelle, cumin, curcuma… elles se déclinent au salé comme au sucré pour apporter à vos préparation une touche personnalisée à moindre coût énergétique ! La cuisine française se distingant par sa pauvreté en épice par rapport aux cuisines orientales et asiatiques, nos estomacs sont peu habitués à ces saveurs épicées. Prenez donc le temps de les intégrer progressivement afin d’éviter tout trouble digestif. Votre tube digestif va apprendre progressivement à se mettre au diapason de vos préférences alimentaires.

épices 1.jpg

Outre ses qualités gustatives, elles regorgent également de bienfaits nutritionnels. Vous faîtes du bien à vos papilles mais aussi à votre corps.

Voici quelques épices qui ont tout pour elles :

  • la cannelle est antioxydante
  • le piment d’Espelette favorise la circulation sanguine et le transit
  • la muscade lutte contre les ballonnements
  • le curcuma régule les troubles digestifs
  • le clou de girofle soulage les rhumatismes et lutte contre les infections urinaires

Alors n’hésitez plus à colorer vos plats grâce à ces alliés santé : une pincée de cannelle dans votre compote, de la muscade dans vos épinards, un soupçon de piment dans votre bouillon… Mille et unes possibilités s’offrent à vous, à vous de laisser parler votre imagination !

5 résolutions pour une rentrée équilibrée

Il est deux mois porteurs de changement : janvier et ses résolutions de nouvelle année et septembre et ses résolutions de rentrée !

Alors en ce mois clef, ne faite pas l’impasse sur ce temps de remise en question capable de changer le cours de votre année.

Profitez de la relative détente de retour de vacances pour vous installer dans le calme et prendre le temps de vous poser les bonnes questions avant qu’elles se noient sous le poids des tâches quotidiennes. Quels ont été les principaux freins à votre sérénité l’année passée ? Qu’avez vous souhaitez faire sans jamais parvenir à prendre le temps de l’appliquer ? Qu’avez vous envie de mettre en place pour améliorer votre quotidien ?

Et pour vous aider, voici cinq bonnes résolutions pour une année équilibrée :

  • Prendre du temps pour soi : votre corps est votre premier ustensile de travail, ne le délaissez donc pas sous peine de le payer au quotidien. Prenez le temps de prendre rendez-vous avec votre ostéopathe pour régler ce mal de dos qui vous a handicapé toute l’année ou encore de réserver un soin du visage de 30 minutes rien que pour vous. Le plus important étant de vous faire du bien régulièrement. Votre corps vous le rendra et vos proches également !
  • Se remettre en cuisine, en solo, en famille ou même entre amis : pour la fierté de pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait », le plaisir de goûter de nouvelles associations, le partage et la convivialité d’un travail d’équipe, l’excitation des papilles au contact de saveurs inédites, l’apprentissage de cultures différentes mais tout aussi riches.
  • Choisir une activité à pratiquer et s’y adonner une fois par semaine au minimum : danse, footing, football, dessin, travaux manuels, poterie,… Rien de mieux que de se voir progresser pour regonfler un peu son égo !
  • Customiser un meuble, un mur, un vêtement, bref, laissez parler le créatif qui sommeille en vous et ne demande qu’à s’éveiller ! On n’apprécie jamais autant la beauté d’un objet qu’on a participé à créer. Alors que ce soit la peinture d’une veille commode, la décoration d’un mur à l’aide de multiples cadres et photos choisis ou encore le remplacement des boutons d’une veste un peu trop rétro par des nouveaux plus contemporains, faites confiance à vos mains !
  • S’initier au bio sans culpabilité : inutile de passer au « tout bio » pour commencer à se faire du bien, le principal étant de modifier progressivement vos habitudes alimentaires. Un fruit, un produit ménager, une crème, commencez par faire une petite place dans vos placards pour les produits bios quitte à l’agrandir au fur et à mesure de vos envies.

Et si on troquait son habituel petit-déjeuner contre une version salée ?

Le petit-déjeuner français se prend sucré. Du chocolat chaud de notre enfance au pain beurre d’aujourd’hui, notre culture nous oriente naturellement vers des notes sucrées pour commencer la journée du bon pied. Pourtant, les pays nordiques l’ont bien compris, un petit-déjeuner salé est capable de ravir tout autant vos papilles sans pour autant accumuler les calories.

Alors pourquoi ne pas se laisser aller au changement et remplacer son immuable petit-déjeuner continental par son grand frère du nord. Le temps d’un week-end ou tous les jours, laissez-vous tenter par le changement et ainsi adoucir le bruit strident du réveil par un vent de nouveauté !

photo PDJ salé

Afin que le petit-déjeuner salé n’ait rien à envier au sucré, les 3 éléments constitutifs d’un repas équilibré doivent se trouver dans votre assiette :

  • Une boisson chaude, non sucrée de préférence (thé ou café)
  • Un produit céréalier, complet de préférence afin de vous rassasier jusqu’au repas suivant
  • Un produit laitier (fromage, yaourt, fromage blanc,…) pour faire le plein de calcium et de protéines

N’hésitez pas à apporter votre touche avec quelques extras : fruits frais ou jus de fruit 100% pur jus, confiture ou miel, beurre frais ou huile d’olive extra vierge,…

Et pour l’occasion, ajoutez des aliments que vous réservez habituellement aux autres repas : légumes (tomates, avocats, radis, concombre,…) pour un peu de fraîcheur, viande et charcuteries légères (jambon, viande des grisons,…) ou encore poisson fumé.

La règle d’or reste la même : soyez à l’écoute de votre corps. Il est votre meilleur allié pour équilibrer vos apports à vos dépenses, alors faîtes lui confiance !

Pour des inspirations gourmandes et salées à croquer au saut du lit, suivez le guide :

  • Comme les allemands : une tranche de pain noir allemand, dense et rassasiant recouvert d’une légère couche de fromage frais type Carré frais, de sel et de poivre. Libre à vous de l’agrémenter de tomates coupées en rondelles, de jambon découenné et dégraissé, de tranches de concombre ou de radis ou encore d’une purée d’avocat rehaussée d’une pointe de piment doux.
  • Comme les anglais : un muffin complet + une omelette agrémentée de quelques tranches de bacon grillées + 1 thé vert + 1 cottage cheese à base de lait demi-écrémé assaisonné d’une pointe de sel et de poivre noir
  • Comme les suédois : quelques Krisprolls complètes recouvertes de cream cheese mélangé à des brins de ciboulette et des grains de poivre noir moulu associés à des fines tranches de saumon fumé sauvage. Un demi jus de citron vert sur les tartines, l’autre dans un thé vert détox et le tour est joué !

Alors n’hésitez plus à varier en faisant quelques infidélités à votre petit-déjeuner habituel, vous n’en serez que plus heureux de le retrouver !

Recette : râbles de lapin aux coeurs d’artichauts, navets et asperges

Rares sont ceux qui connaissent les râbles de lapin. Pourtant, il ne s’agit que du bas du dos de l’animal. Riche en goût et en protéines, ce morceau méconnu satisfera vos papilles en quête de nouveauté.

Associé aux vertus dépuratives de l’asperge et digestives des coeurs d’artichaut, cette recette a tout bon !

Alors suivez le guide

1050104.jpg

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

  • 6 À 12 râbles de lapin en fonction de leur taille
  • 1kg d’asperges fraîches
  • 4 navets
  • 700g de coeur d’artichaut
  • 4 échalotes longues
  • 1 litre de bouillon de légume (frais ou à base de cube)
  • 4 cuillères à soupe rase de tapenade noire
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Dans un faitout, ajoutez l’huile et faîtes dorer les échalotes émincées
  • Ajoutez le vinaigre et faîtes roussir les échalotes
  • Ajoutez les râbles de lapin et un peu d’eau puis faîtes dorer
  • Quand les râbles sont dorés, couvrez et faîtes mijoter à feu doux pendant 20 minutes minimum
  • Otez du feu et réservez la préparation
  • Epluchez les navets et les asperges et coupez les en lamelles
  • Dans un faitout, disposez les navets et arrosez du bouillon au fur et à mesure de l’évaporation
  • Après 10 minutes, ajoutez les coeurs d’artichaut et 10 minutes plus tard, les asperges
  • Laissez cuire encore 5 à 10 minutes (les asperges doivent rester fermes)
  • Ajoutez la préparation de râbles et la tapenade puis mélangez énergiquement
  • Dégustez bien chaud

Faîtes le plein de vitamine D sous la pluie

Si l’été débute officiellement aujourd’hui, le ciel de ce mois de juin nous donne plus souvent l’impression que le printemps joue les prolongations. Alors en attendant que le soleil distille ses premiers rayons au-delà d’une courte accalmie, comment refaire ses réserves en vitamine D ?

La vitamine D est essentielle à l’organisme pour plusieurs raisons. Par son rôle dans la fixation du calcium sur les os, elle prévient l’ostéoporose. Vos os seront donc plus solides, plus longtemps limitant le risque de fractures. Mais son rôle ne s’arrête pas là. Elle participerait à prévenir les maladies cardio-vasculaires en cause dans 30% des décès. De plus, elle améliore les défenses immunitaires mises à mal par les variations de températures actuelles. Vous l’aurez compris, reconstituer ses stocks n’est pas une option, votre corps le réclame pour fonctionner de manière optimale..

soleil

La vitamine D est principalement synthétisée par votre peau au contact des rayons du soleil. Et ce, dès les premiers. Il est donc inutile d’attendre l’arrivée d’un grand ciel bleu pour s’exposer afin de favoriser sa production y compris par temps mitigé. Découvrez vos bras afin d’exposer le plus de peau nue pour maximiser sa synthèse qui débute dès la première minute. Vous venez de trouver une nouvelle bonne raison d’aller vous balader, dix minutes ou une heure.

Mais la vitamine D se trouve également dans certains aliments. N’hésitez pas à abuser de ces vecteurs de vitamine D :

  • Du poisson gras  2 à 3 fois par semaine : hareng, maquereau, sardine, saumon, anchois,…
  • Des oeufs 6 fois par semaine, le jaune principalement
  • Des produits laitiers à base de lait demi-écrémé 3 fois par semaine (l’écrémage enlève la vitamine D en même temps que les matières grasses)
  • Certains aliments comme les champignons et le foie de veau

Recette : Nouilles asiatiques, l’Asie dans votre assiette

La gastronomie asiatique ne bénéficie pas de la meilleure presse pour ce qui est de la légèreté et de l’équilibre alimentaire. Pourtant, riche d’épices et d’herbes, elle permet d’éviter le surplus de matières grasses souvent nécessaire pour rehausser le goût d’un plat pauvre en saveur. Si les beignets et autres fritures ont la part belle en Asie, les pad thai et autres plats de nouilles sauront satisfaire les gourmands comme les adeptes d’une cuisine saine. Il est temps de renouer avec cette gastronomie qui réveille les papilles.

Suivez le guide.

Nouilles asiatiques .jpg

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

  • 500gr de nouilles
  • 1 jus de citron
  • 3 poivrons rouges
  • 3 carottes
  • 50g de champignons noirs séchés
  • 1 kg de crevettes cuites
  • 1 bouquet de persil
  • Quelques bruns de coriandre
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 feuilles de laurier
  • 8 échalotes ou 4 échalotes longues
  • 2 à 3 cuillères à café de gingembre frais
  • 1 gouttes d’huile piquante, type pizza
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuillères à café de sauce soja non sucrée
  • 1 cuillère d’huile de colza ou tournesol ou arachide
  • 1 cuillère à café de nuoc-mâm
  • 1 cuillère à café d’huile de soja
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Faire tremper les champignons noirs dans un grand bol d’eau
  • Laver et ciseler la coriandre et le persil
  • Laver les poivrons et les découper en dès
  • Laver et éplucher les carottes puis les couper en lamelles grâce à un économe
  • Retirer la carapace des crevettes et les couper en deux
  • Raper le gingembre
  • Emincer l’échalote et ôter la peau de l’ail
  • Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile dans un faitout et y jeter l’ail et l’échalote
  • Ajouter 10cl d’eau, de bouillon ou de vin blanc ainsi que les feuilles de laurier
  • Lorsque l’eau s’est évaporée, remuer jusqu’à faire roussir les échalotes puis ajouter le vinaigre balsamique
  • En continuant de remuer, incorporer les carottes, les poivrons, les herbes, les champignons, le gingembre et l’huile piquante
  • Ajouter l’huile, le soja, le nuoc-mâm, le citron et le poivre et faire revenir 5 minutes
  • Faire cuire les nouilles chinoises dans une casserole d’eau bouillante puis les égoutter
  • Ajouter les pâtes asiatiques à la préparation
  • Déguster

Bienvenue au nouveau Cabinet Paramédical Lecomte

Depuis mai, le cabinet de diététique a changé d’adresse. Les consultations ont désormais lieux au Cabinet Paramédical Lecomte, situé au coeur des Batignolles, à deux minutes à pied de l’ancien Cabinet Lemercier.

FullSizeRender 3.jpg

Je vous accueille au sein de cet espace refait à neuf et au calme afin de poursuivre, ou de commencer, votre suivi diététique.

Les consultations ont lieux sur rendez-vous mardi, jeudi, vendredi et samedi, de 9h à 20h30.

FullSizeRender 2.jpg

Trois autres professionnels de santé ayant à coeur de prendre soin de votre santé comme de votre bien-être exercent également dans ce lieu :

FullSizeRender.jpg

Les Puces des Batignolles, le restaurant qui mixe les saveurs en équilibre

Ils se font rares les habitants des Batignolles à ne pas connaître Les Puces des Batignolles, bistrot plein de charme en plein coeur de ce joli quartier en pleine expansion. Un succès qui a fait des émules puisqu’ils sont désormais deux restaurants partageant nom, cuisine et menu sur la rue Legendre (le premier né au 110 et son cadet, au 83). De quoi trouver une table quelque soient l’heure et le menu (il est malgré tout conseillé de réserver).

IMG_4260

Plusieurs points justifient l’attrait des parisiens pour ce lieu. Tout d’abord, l’accueil : toujours chaleureux, les serveurs sont à l’écoute, les plats parviennent vite jusqu’à votre table, de quoi satisfaire les plus pressés à la pause déjeuner. Deuxièmement, le lieu : du bois brut, des grandes baies vitrées, des ardoises détaillant le menu et même quelques tables à l’extérieur pour les beaux-jours, ce bistrot a le charme des brasseries typiques qui font l’attrait de la capitale. Mais le plus intéressant se trouve encore dans les assiettes. Pour 14 euros (entrée + plat OU plat + dessert) ou 17 euros (entrée + plat + dessert), le menu du midi est aussi délicieux que léger. Le restaurant fait la part belle aux produits de la mer (poisson, calamar, etc…) et aux végétaux (agrumes, poireaux, salades et autres crudités cuisinées) parfaitement assaisonnés afin de révéler toutes leurs saveurs. Le rapport qualité/prix est bel et bien satisfaisant ! De plus, parmi les trois desserts proposés se niche souvent un dessert léger à savourer sans culpabiliser pour finir comblé sur une note sucrée (fromage blanc et coulis, salade de fruits, poire pochée,…). Pour les plus gros mangeurs, pas de panique, une assiette de fromage est proposée si vous souhaitez faire l’impasse sur le salé ainsi qu’un dessert plus conventionnel (gâteau, poire amandine,…).

IMG_4264

Les Puces ne se limitent pas à la semaine, le brunch du dimanche à 20 euros saura vous faire vous lever du bon pied.

Les Puces des Batignolles

83 et 110 rue Legendre 

75017 Paris 

Bon plan sport en plein air près de chez vous

Une fois n’est pas coutume, voici de nouveaux bons plans pour se mettre au sport à moindre coût près de chez vous et en plein air !

bois de vincennes

Bois de Vincennes

Avec le retour des beaux jours et l’arrivée du printemps sonne la reprise de la saison des sports en plein air. S’ils permettent de s’évader par une bonne bouffée d’air frais, ils favorisent également la synthèse de la vitamine D, produite par le contact des UV sur la peau nue. Garante d’une masse osseuse solide et d’une forme olympique, le plein de cette vitamine vous permettra d’affronter sereinement cette sortie d’hiver.

Alors on chausse ses baskets et on se laisse tenter par les multiples activités en plein air proposées par la Mairie de Paris !

Si les balades peuvent se faire librement dans Paris, il existe des parcours dans les plus beaux écrins de verdure de la banlieue parisienne. Le bois de Vincennes dispose notamment de deux parcours de santé, à arpenter en famille ou en solitaire. Une version courte (1400 mètres) et une version longue (2800 mètres) sont proposées pour s’adapter à votre forme et vos envies. Le tracé est indiqué en vert sur les plans du bois de Vincennes avec un départ au niveau de l’avenue Daumesnil, à 250 mètres de l’angle de l’avenue Saint Maurice.

Ile de Charrentonneau

Ile de Charentonneau

Autre lieu, autre proposition, au départ de la Bibliothèque Francois Mitterand, une promenade propose de parcourir à pied la Seine qui coule de Bercy à Maison Alfort. On commence par le quai Francois-Mauriac et on remonte le fleuve jusqu’aux ports industriels pour finir le long des berges résidentielles de la Marne qui mèneny à l’Ile pleine de charme de Charentonneau. Tout un programme !

quai francois mauriac

Quai Francois Mauriac

Pour ceux qui préfèrent être encadrés et dont l’appartenance à un groupe stimule l’effort, la Mairie de Paris propose des activités sportives tous les dimanches matins. Leur contenu varie toutes les semaines : marche, footing, étirement, jeux,… Impossible de se lasser devant tant de propositions.

Alors ne résistez plus à l’appel du plein air quand le soleil pointe ses premiers rayons, le printemps est la saison idéale pour remettre le pied à l’étrier. Le soleil brille tandis que les températures n’étouffent pas encore, faisant de ce temps le contexte parfait pour se dépenser en douceur.

 

Le juste prix des produits

Vous n’avez pas pu passer à côté de la révolte du monde agricole. En moyenne, la France perd 26m2 de terres agricoles par seconde soit plus de 82 000 hectares en moins chaque année. Et pourtant, si la gastronomie française fait partie du patrimoine immatériel de l’Humanité valorisé par l’Unesco, la qualité de ses produits du terroir y est pour beaucoup.

Et si la solution pour remédier à cette mort annoncée résidait précisément dans cette spécificité qui a fait notre renommée internationale : la qualité organoleptique et nutritionnelle de nos produits ?

france-terroir

A l’ère de la production industrielle, la pression des distributeurs a poussé les agriculteurs à baisser continuellement leurs prix au détriment des qualités du produit final qui, à force d’être pressé, n’a plus conservé d’authentique que son nom. Les volailles élevées en batterie ont perdu leur saveur, les légumes sous serre, leurs couleurs et les fromages pasteurisés, leur odeur. Mais ce mode de production semble avoir atteint ses limites. Le coût du travail de nos voisins européens fait de leurs produits en séries des concurrents contre lesquels la lutte est vaine.

Dans ce contexte, certains agriculteurs ont pris le risque de troquer la quantité contre la qualité. Les élevages en batteries ont laissé place à des fermes de taille raisonnée où les animaux sont choyés afin de préserver toutes leurs qualités nutritionnelles et gustatives pour enchanter les papilles des palais les plus gourmands, prêts a dépenser parfois un peu plus pour manger tellement mieux.

Car peut-être aurions-nous tout à gagner à manger en plus petites quantités des aliments de meilleure qualité ?

Si nous mangeons trop, c’est aussi parce que les aliments ont perdu en partie leur saveur. Il nous en faut donc plus pour éprouver la même satisfaction. Cet excès entraîne un stockage et perturbe les mécanismes de régulation de notre corps.

Une tranche de coppa corse, un morceau de beaufort au lait cru des montagnes, des tomates cerises sauvages, du bar de ligne, des légumes bios ayant poussé sous les seuls effets du soleil, une cuisse de poulet fermier, une pointe de crème fraîche d’Isigny,… Autant de produits qui réveillent des souvenirs, invitent au voyage et laissent présager de délicieuses dégustations.

Les producteurs qui font le choix de valoriser leur savoir-faire et leur spécificité peuvent ainsi fixer leur prix loin de la pression exercée par les distributeur et proposer ainsi un coût leur permettant de vivre de leur production tout en nous offrant la possibilité de nous régaler en solo, en duo ou entre amis.

Et si l’avenir, c’était justement de retrouver ce plaisir de produire pour les uns, de savourer pour les autres ?

 

Le Smack, le fast food revisité version légère au Palais de Tokyo

Difficile de composer un repas équilibré lors d’une pause déjeuner prise sur le pouce pour cause d’emploi du temps surchargé. Entre la boulangerie, le fast food, le traiteur asiatique et le bar à burgers, les risques de surcharger son estomac sont grands !

IMG_4202

Les habitants du XVIème arrondissement ont désormais la chance de trouver à portée de main un repas savoureux, économe et équilibré à emporter où à déguster sur place. Les amateurs d’art privilégieront cette seconde option puisque ce fast food diététique est niché au coeur du Palais de Tokyo. Succursale du restaurant huppé le Tokyo Est, le Smack décline le snack en version fraîche et savoureuse.

Au menu, des salades de 3,5 à 5,5 euros, réussissant l’alliance parfaite du vert et du gourmand mais aussi des croques (un peu plus riches en fromage et donc en matières grasses animales) ou encore des sandwichs aux produits frais sélectionnés avec soin.

Quinoa, légumes verts, ail, échalotes fraîches, copeaux de parmesan, tomates séchées, poulet grillé se mélangent pour une explosion de saveurs en bouche !

IMG_4200

Tout est fait sur place et servi dans la bonne humeur par une équipe qui s’active devant la horde de travailleurs et d’étudiants affamés qui prennent d’assaut ce snack d’un nouveau genre !

Les desserts sont nombreux (cake à la pistache, moelleux, fromage blanc, salade de fruits), de quoi choisir l’option légère pour un repas sans fausse note ou un extra pour varier les plaisirs occasionnellement.

Bien plus agréable qu’un fast food, vous serez enchantés par le contenu coloré de votre plateau comme par le lieu magique de démesure de ce temple dédié à l’art contemporain.

PS : l’accès au Smack est bien sûr possible sans ticket d’entrée pour les expositions !

Le Smack

13 avenue du Président Wilson

75016 Paris

Recette : écrasé de pommes de terre au fenouil

La purée met souvent tout le monde d’accord : des palais des plus fins des gourmets aux palais plus gourmands des enfants. Cependant, la recette classique comporte son lot de matières grasses saturées et de cholestérol, mauvais pour le corps quand ils sont consommés en trop grosses quantités. Alors comment remplacer ces graisses par leurs cousines meilleures pour la santé ?

La réponse est simple : il suffit de remplacer les matières grasses animales (crème fraîche et beurre) par des matières grasses végétales (huile d’olive). On peut également diminuer la quantité globale en apportant du goût par l’ajout de saveurs nouvelles comme le fenouil et les épices.

Cet écrasé se mariera à merveille avec vos plats d’hiver, en famille ou en solo. Il accompagne aussi bien les volailles, la viande blanche que le poisson et même quelques tranches de jambon pour les repas minutes.

écrasé de pomme de terre

INGREDIENTS POUR 8 PERSONNES

  • 1,5 kg de pommes de terre
  • 1 gros bulbe de fenouil
  • 5 CAS d’huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Eplucher les pommes de terre, couper en deux le bulbe et faire cuire les légumes dans le panier de l’auto-cuiseur (faire cuire 15 minutes après que la soupape ait commencé à siffler) ou dans un gros volume d’eau bouillante légèrement salée jusqu’à ce que la fourchette s’enfonce facilement dans les pommes de terre
  • Ecraser le tout grossièrement à la fourchette (ne pas utiliser de broyeur), ajouter l’huile, le sel et le poivre
  • Déguster

Faire les bons choix parmi les recettes savoyardes

Les vacances d’hiver vont souvent de pair avec les départs à la montage. Que ce soit pour skier, se reposer, faire des raquettes ou se retrouver, les journées se terminent souvent par un dîner riche de spécialités savoyardes. Quoi de mieux qu’une raclette, tartiflette ou fondue pour se retrouver en famille ou entre amis après une journée passée dans le froid des montagnes ?

Si ces plats riment avec convivialité, ils sont généralement à l’origine d’excès bien supérieurs aux dépenses de la journée. le fromage et la charcuterie (lardons et autres saucissons) représentent le cœur de ces plats, les chargeant d’une forte teneur en cholestérol et en acides gras saturés. S’en priver reviendrait à tirer un trait sur une des joies simples de ces séjours, la clef est donc ne pas en abuser en se faisant plaisir une fois par semaine et d’adapter les autres repas du séjour. D’autant qu’ils rendent le sommeil plus difficile à trouver, l’estomac étant trop sollicité.

Alors comment alléger ces préparations sans se priver ?

La tartiflette : elle peut difficilement être allégée si vous la dégustez au restaurant ou chez des amis. Cependant, si vous avez la main mise sur les fourneaux, il existe quelques astuces pour l’alléger :

  • Remplacez les lardons par des allumettes de bacon ou des dès d’épaule, tous deux pauvres en matières grasses
  • Remplacer l’huile et la crème fraîche entière par une touche de crème fraîche allégée
  • Divisez par deux les quantités de reblochon initialement prévues et compensez en donnant du goût avec les oignons et le poivre
  • Servez la tartiflette avec une grande salade verte légèrement assaisonnée dont vous pouvez garnir votre assiette
  • Évitez de vous resservir

ob_2d621b_tartiflette

La fondue bourguignonne et savoyarde : le secret réside dans la quantité. Un seul mot d’ordre : essayez d’écouter votre sensation de faim et arrêtez-vous quand elle disparaît !

Pour la fondue bourguignonne, faîtes l’impasse sur les sauces souvent riches en matières grasses et en sucres, privilégiez une viande maigre qui restera tendre et savoureuse et accompagnez toujours de crudités

recette-e13686-fondue-bourguignonne

La raclette : il s’agit de la spécialité qui peut être la mieux allégée. Pour cela, suivez le guide :

  • Limitez la quantité de fromage à 2 morceaux que vous pouvez découper en plusieurs morceaux afin qu’ils durent plus longtemps
  • Limitez les pommes de terre (cuites simplement à l’eau) à deux et faites le plein de salade verte
  • Choisissez les charcuteries les plus légères : jambon blanc, jambon cru, coppa, viande des grisons, noix de bœuf séchée, bacon ou encore Saint Agaune (on évite les pâtés et le saucisson)
  • N’hésitez pas à ajouter des légumes à faire griller sur l’espace pierrade de l’appareil à raclette

Raclette

Note : de manière générale, privilégiez les desserts de fruits et de laitages afin de ne pas alourdir la fin du repas. Vous passerez ainsi une bonne nuit pour être d’attaque dès le lendemain matin à arpenter les pistes !

 

 

 

Et si on se mettait au sport ?

Elle est la première des bonnes résolutions prises en début d’année mais aussi l’une des plus souvent oubliées le mois passé : se mettre au sport ! Alors pourquoi le sport se cantonne-t-il si souvent au statut de projet inachevé ?

La principale raison de cet abandon : le manque de temps, talonné de près par le manque d’envie.

Alors comment réussir à concilier le temps, le plaisir et votre santé ?

Corde a sauter

Il faut d’abord répondre à la question sans laquelle le problème n’existerait pas : pourquoi faut-il pratiquer une activité sportive, du moins physique ?

La première raison est simple : pour sa santé. Bouger permet de relancer la circulation sanguine et donc les échanges au sien de votre organisme, d’entretenir la masse musculaire afin d’être plus fort et plus endurant, de favoriser une bonne digestion car l’estomac est un muscle comme un autre qui a besoin d’être stimulé, de prévenir l’apparition de pathologies comme le diabète, les maladies cardiovasculaire ou encore l’hypertension artérielle.

Mais les bienfaits ne s’arrêtent pas au corps. Faire du sport fait également du bien à son esprit. L’activité physique permet d’éliminer le stress, de reconnecter avec son corps afin de le percevoir enfin comme un ami et d’entrer dans une bonne dynamique. A faire attention à soi, on finit par s’aimer davantage. Et les résultats sont visibles rapidement, permettant ainsi de poursuivre plus facilement dans sa lancée ! La peau gagne en fermeté, le corps s’amincit et les contours se redessinent.

Combien de temps doit-on consacrer à une activité physique ?

L’activité physique la plus facile d’accès reste incontestablement la marche. Dans l’idéal, nous devons marcher 30 minutes par jour minimum, d’une traite où entrecoupé dans la journée.

Si vous souhaitez passer de l’activé physique à l’activité sportive, une heure par semaine permettra d’entretenir votre capital santé. En passant à deux heures ou plus, vous obtiendrez des résultats plus concrets comme une perte de poids ou une modification de la silhouette.

Comment intégrer une activité physique dans un quotidien surchargé ?

Le premier conseil est de privilégier la marche, le vélo ou encore la trottinette pour les déplacements. Les escaliers du métro ou des immeubles sont également de merveilleux steppers du quotidien. N’hésitez pas non plus à vous balader en famille où entre amis quand lors des week-ends ou quand les soirées vous laissent suffisamment de temps.

Concernant l’activité sportive, la salle de sport de proximité reste souvent l’un des moyens les plus simples et les plus flexibles pour intégrer une activité sportive. Alternez cours collectifs quand les horaires vous correspondent et travail cardio pour une liberté totale.

La course à pieds a le mérite d’être praticable quelque soient les lieux. Un footing de 30 minutes le matin avant la douche ou le soir pour évacuer le stress de la journée peut s’intégrer régulièrement. Pensez également à vous renseigner auprès des associations de coureurs de votre quartier qui organisent des sessions running en groupe notamment, au Parc Martin Luther King dans le quartier des Batignolles.

Les mairies proposent souvent des activités sportives à des prix abordables. Rendez vous sur place afin de demander des renseignements, et pourquoi pas, commencer un sport qui vous a toujours tenté (karaté, danse, escrime, badminton, etc…). Vous trouverez toutes les adresses des centres à contacter en fonction de votre activité de prédilection ICI.

Quelles activités sportives privilégier ?

Tout dépend de vos objectifs.

Si vous souhaitez vous affiner, privilégiez les sports d’endurance comme le running, le vélo, la natation,etc… En salle, on s’orientera vers la zumba, les danses africaines, le body attack, le body combat, le fitness, le RPM, le cycling ou encore le step…. de quoi se dépenser en s’amusant !

Si vous souhaitez vous remodeler ou développer votre musculation, privilégiez les sports de renforcements musculaires notamment en salle à travers le travail avec les machines de musculation. Les cours d’abdos fessiers, de body pump, de body sculpt ou de TRX sont également appropriés.

Le plus important est de commencer à son rythme afin de ne pas s’écoeurer pour finir par tout abandonner ! Trouver le sport que vous aimez et pratiquez le à votre rythme, tout en gardant en tête que le plus important reste la régularité.

 

 

Zoom sur les jus végétaux

Ils ont envahis les rayons produits laitiers des grandes enseignes comme des petites boutiques bio, les laits végétaux se multiplient et se vendent comme des petits pains. Mais peuvent-ils vraiment se substituer aux produits laitiers classiques ?

Tout d’abord, rappelons l’intérêt principale de la règle des trois produits laitiers par jour. Riche en calcium, ils permettent de fortifier les os et les dents tout en favorisant un bon fonctionnement musculaire. Ils participent donc à prévenir le risque de fractures de fatigue ou de choc. Le risque à les supprimer est donc d’appauvrir ses réserves en calcium et de fragiliser son organisme.

Les laitages apportent également des protéines animales, mieux absorbées que leurs consoeurs végétales. Leur teneur en protéine, associé à une faible concentration en sucre et en matières grasses, en fait un allié de choix pour contrer une sensation de faim éventuelle tout en faisant du bien à son corps.

Alors, les jus végétaux possèdent-ils les mêmes propriétés ?

lait de soja

Naturellement pauvres en calcium, ils sont souvent enrichis afin que leur teneur rejoigne celle des produits laitiers. Cet enrichissement est signalé sur l’emballage. Si vous ne voyez pas cette indication, passez votre chemin.

Les jus végétaux sont issus de fruits oléagineux (noisette, amande,…), de céréales (riz) ou de légumineuse (soja). Ils contiennent donc d’avantage de sucre que des produits laitiers classiques. Tout dépend de la recette du fabricants. De manière générale, vérifiez que la teneur en sucre n’excède pas 5g/100ml. Leurs versions à la vanille ou au chocolat correspondront rarement à ces critères.

De la même manière, les laitages végétaux sont souvent associés aux fruits, au chocolat et à la vanille qui les rends plus caloriques. Ces versions améliorées sont à consommer avec parcimonie.

En conclusion, il y autant de jus végétaux que de fabricants, le secret réside donc dans la notice à décortiquer avec soin avant de faire son choix ! Ces jus représentent de bonnes alternatives afin de varier les plaisirs, chacun regorgeant de la saveur de l’aliment dont il découle. N’hésitez pas à les utiliser également en cuisine afin de changer le goût de vos préparation à moindre coût.

Cependant, il est préférable de conserver des produits laitiers classiques, naturellement riche en calcium et donc bon pour l’organisme.

Note : les jus et yaourts végétaux natures sont une bonne alternative pour les personnes intolérantes au lactose

Recette : la Chandeleur l’esprit léger

Le 2 février sonne l’heure de la chandeleur et de ses crêpes, savourées entre collègues ou en famille. Si la version au Nutella reste à éviter, les crêpes bien garnies peuvent représenter un goûter ou un dessert alliant gourmandise er légèreté ! Pour cela, il suffit de conserver deux conseils en tête :

  • Préparer une pâte légère dont je vous expose la recette ci-dessous
  • Choisir des garnitures légères : une cuillère à café de confiture, de sirop d’érable, de miel ou encore de caramel au beurre salé OU une cuillère à soupe de compote OU une cuillère à café de sucre associée ou non à un zeste de citron

Le reste est une question de quantité : guettez votre satiété entre chaque crêpes afin de vous arrêtez quand elle se met en sommeil.

FullSizeRender

 

INGREDIENTS POUR 4 CREPES

  • 1 oeuf
  • 50g de farine
  • 150ml de lait écrémé ou demi-écrémé
  • 1 CAS de sucre en poudre
  • 1 CAC d’huile d’arachide

PREPARATION

  • Dans un saladier, mélanger l’oeuf, la farine, le sucre et l’huile
  • Ajouter progressivement le lait en battant vigoureusement afin d’éviter les grumeaux
  • Faire chauffer une poêle anti adhésive pendant 5 minutes
  • Verser une louche de pate et laisser cuire environ 2 minutes de chaque côté
  • Déguster encore chaude

Note : afin d’éviter la fameuse première crêpe manquée, faites bien chauffer la poêle avant de vous lancer!

FullSizeRender 2

 

 

Recette : salade crevette, avocat, artichaut et grenade

Les fruits de mer ont été vos meilleurs alliés lors des repas de fête de fin d’année. Pourquoi ne pas faire perdurer cette bonne habitude au delà de décembre ? Voici une recette avec la crevette au coeur, sublimée par l’avocat, l’artichaut mais aussi la grenade qui égaye le plat en apportant une note surprenante.

IMG_3941

INGREDIENTS POUR 1 PERSONNE

  • 4 crevettes sauvages
  • 1/2 avocat
  • 1 coeur d’artichaut
  • 1/2 grenade
  • 1/4 de citron
  • Coriandre
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Dans une poêle, saisir les crevettes et les décortiquer en conservant la tête pour la décoration
  • Couper la grenade et récolter les graines
  • Prélever la chair de l’avocat et couper la en dés
  • Faire cuire les artichauts dans une casserole d’eau bouillante puis ôter les coeurs et les couper en dés
  • Mélanger les dés d’avocats et d’artichauts dans un saladier avec le citron, le sel, le poivre
  • Disposer en cercle sur une assiette
  • Ajouter les crevettes
  • Déposer la coriandre lavée
  • Saupoudrer des graines de grenade
  • Déguster

 

IMG_3942

Les verrines sucrées, la bonne idée pour des desserts légers et gourmands

Recevoir des invités quand on est vigilant à son alimentation peut vite devenir un vrai casse tête, tout particulièrement lors du choix du dessert. Comment faire plaisir à ses proches tout en faisant attention à sa ligne ? Faire le choix des verrines sucrées permet de concilier ces deux objectifs. Pratiques, rapides, jolies, légères et gourmandes, elles satisferont les attentes de tout le monde!

Il existe de multiples déclinaisons de verrines alors laissez aller votre imagination autour des fruits et laitages associés à une touche de croustillant apportée par des biscuits secs en quantité modérée.

Voici un exemple de verrines sucrées à réaliser en moins de cinq minutes avec quelques indispensables de votre réfrigérateur.

IMG_3940

INGRÉDIENTS POUR UNE VERRINE SUCRÉE

  • 100g de fromage blanc de 0 à 20% OU 1 yaourt nature OU 1 yaourt au lait de chèvre ou de brebis demi-écrémé
  • 2 biscuits secs type Petit Lu OU sablés bretons OU spéculos
  • 100g de fruits frais : mangue ET/OU ananas ET/OU pomme ET/OU abricots ET/OU fruits rouges frais ou surgelés etc…
  • +/- 1 carré de chocolat
  • +/- menthe OU coriandre fraîche
  • +/- 1 cuillère à café de cassonade OU de sirop d’agave
  • Poivre

PRÉPARATION

  • Émietter les biscuits secs
  •  Dans un bol, mélanger le fromage blanc ou le yaourt avec le sucre ou le sirop d’agave
  • Laver les fruits et découper les en cubes
  • Ciseler la menthe ou la coriandre
  • Dans la verrine, tapisser le fond avec les biscuits secs écrasés puis ajouter le laitage puis les fruits et enfin la menthe
  • Déposer le carré de chocolat noir coupé en 2 à 4 morceaux
  • Poivrer légèrement
  • Déguster

ASTUCES : Préparer votre verrine au dernier moment afin que les biscuits ne ramollissent pas et conservent tout leur croquant

 

Les cures detox en question

Après la période souvent riche des fêtes de fin d’année, la tentation est grande de se laisser tenter par l’une des nombreuses cures detox qui envahissent les médias en ce mois de janvier. Mais ces cures sont-elles vraiment bénéfiques sur votre organisme ?

La quotidienne

Je vous invite à découvrir l’émission La Quotidienne – France 5 : Detox de rentrée, est ce que ça marche ? consacrée à ce sujet dans laquelle j’interviens.

Vous pouvez également découvrir une une journée type Detox à suivre occasionnellement si vous souhaitez mettre votre estomac au repos.

Comment concilier équilibre et convivialité durant les fêtes de Noël ?

S’il est une période que les femmes et les hommes faisant attention à leur ligne redoutent, c’est celle des fêtes de fin d’année et tout particulièrement, des repas en famille de Noël.

Unknown-1

Dans l’imaginaire collectif, Noël rime avec foie gras, bûche glacée, plateau de fromages, chocolat et autres spécialités hivernales aussi savoureuses que riches. Pourtant, on oublie souvent que la table de Noël regorge également de plats bien plus légers : fruits de mer, saumon, dinde et autres fagots de haricots.

Unknown.jpeg

Un maître mot suffira donc à désamorcer toutes les craintes : l’équilibre. En piochant alternativement dans les aliments riches et ceux plus légers, vous mettrez votre digestion, votre esprit, votre palais et votre énergie sur la même longueur d’onde.
Alors ne ternissez pas la gaîté de ces fêtes par la crainte d’un repas impossible à maîtriser. Ecoutez votre faim et adaptez vos choix à votre estomac.

Voici quelques conseils généraux pour ne garder de ces repas que le plaisir des papilles et des retrouvailles :

  • Préservez votre appétit intact pour les mets savoureux que seront les entrées, les plats et les desserts, en faisant l’impasse sur les biscuits apéritifs et autres petits fours. reportez-vous sur les crevettes, les tomates et autres alternatives bien plus légères
  • Evitez de vous resservir afin de savourer chaque plat à sa juste saveur
  • Ne choisissez qu’une variété de fromage sur le plateau souvent bien fourni de fin de repas
  • Evitez le pain à table
  • Privilégiez les accompagnements de légumes
  • Privilégiez en entrées les fruits de mer ou le saumon fumé au foie gras

Unknown-2.jpeg

 

Unknown-4.jpeg

  • Demandez-vous si vous avez encore faim en fin de repas et si non, limitez-vous aux oranges et autres fruits. Vous aurez d’autres opportunités de savourer un dessert en ayant encore un peu de place
  • Privilégiez le champagne de circonstance aux apéritifs et autres alcools forts souvent riches en sucre
  • Limitez les chocolats de Noël entre les repas de fête
  • Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à aller vous promener, seule ou en famille, après le repas de Noël et de manière générale, dépensez-vous autant que possible durant cette période.

Vous savez désormais comment aborder ces fêtes de fin d’année 2015 l’esprit léger afin de n’en garder que le meilleur !

Faire la paix avec son estomac

On dit souvent que l’estomac est le deuxième cerveau de la femme. Et pour cause, stress, fatigue ou encore anxiété, de nombreux facteurs psychologiques peuvent venir perturber votre digestion et entraîner diarrhée, constipation ou encore ballonnement. Votre corps est à la peine et cette souffrance va s’exprimer à travers votre estomac OU Votre corps souffre et vous le fait savoir à travers votre estomac.

Unknown

Mais vous l’aurez compris, le meilleur moyen d’éviter que les tensions s’expriment par le ventre est de trouver un autre moyen pour les soulager. Ces moyens sont multiples et propres à chacun, le seul objectif étant de se faire du bien : se plonger dans un bon bouquin, écouter sa musique préférée, danser, pratiquer une activité sportive, aller au cinéma, s’initier au yoga, se balader,…

Il existe bien sûr de nombreuses causes alimentaires pouvant être à l’origine de troubles digestifs : manque ou excès d’apport en fibres, mauvaise alimentation, sauts de repas ou encore mauvaise hydratation. Pour y remédier, il suffit d’adopter quelques bonnes habitudes qui ne feront pas que du bien à votre estomac mais à votre corps dans sa globalité :

  • Marcher 30 minutes par jour au minimum pour stimuler le travail des muscles du tube digestif
  • Boire 1,5L à 2L de boissons par jour en commençant la journée par un verre d’eau à jeun
  • Faire le plein de magnésium en buvant 2 verres d’Hepar ou de Contrex par jour et en consommant régulièrement des aliments qui en contiennent tout particulièrement (banane, chocolat, légumes secs,…)
  • Privilégier les aliments complets (pain complet, riz complet, légumes secs,…) à leur confrères blancs et donc appauvris de leurs fibres

Zoom sur les protéines végétales

Avec l’arrivée du mouvement Vegan et la promotion du végétarisme et de ses bienfaits par de nombreux acteurs de notre société, les protéines végétales s’imposent progressivement dans nos assiettes… Pour notre bien ?

images

Nutritionnistes, écologistes et végétariens s’accordent tous sur un point : les occidentaux mangent trop de viande et cette surconsommation a des conséquences sur notre planète mais aussi sur notre santé (hypercholestérolémie, pathologies rénales, etc…).

Pourtant, les protéines sont indispensables au bon fonctionnement du corps humain car sans protéines, le corps ne peut fabriquer de muscles. Il est donc essentiel de ne pas tomber dans l’excès inverse en les diabolisant. Pour vivre bien, notre corps a besoin d’une source de protéines par jour sous forme de viande, poisson, crustacés ou oeufs ainsi que de 3 laitages par jour, apportant le complément nécessaire en protéines de la journée .

C’est là que les protéines végétales trouvent leur intérêt. Moins riches en graisses saturées car d’origine végétale et non animale, elles peuvent se consommer occasionnellement afin de diminuer sa consommation de viande à une fois par jour au sein d’un des deux repas principaux.

images-1

Si elles peuvent se consommer occasionnellement, elles ne peuvent en aucun cas se substituer aux protéines animales. En effet, les protéines d’origine végétale sont moins bien absorbées par votre organisme que celles apportées par la viande ou le poisson. Par ailleurs, leurs teneurs en fer et vitamine B12, indispensables au corps, n’est pas comparable. Leur consommation exclusive sera donc à l’origine de carences entrainant des dysfonctionnements et de la fatigue.

Unknown

Vous l’aurez compris, libre à vous selon vos goûts de les consommer occasionnellement en choisissant les moins riches en matières grasses et en glucides. On privilégiera donc les steak de soja (la sauce en moins) ou le tofu aux pâtés végétaux.