Nouvelle publication : Mille et une salades : gourmandes, végétariennes, légères, exotiques…

Dans ce livre, vous trouverez des idées pour décliner les salades tout au long de l’année : fraîches ou tièdes, légères ou gourmandes, végétariennes ou carnivores… Il y en a pour tous les goûts ! La plupart des recettes conjuguent légèreté et plaisir quand d’autres sont à réserver aux repas festifs ou à adapter afin de se faire plaisir sans déroger à ses bonnes habitudes. Cet ouvrage regorge d’idées et de conseils pour devenir maître dans la confection de salades qui vous ressemblent !

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI

« Les salades ont trouvé leur place sur nos tables estivales, mais elles peinent encore à s’imposer tout au long de l’année. Et pourtant… dépaysantes avec des épices, nourrissantes avec des féculents, énergisantes avec des graines, végétariennes avec des légumes secs, réconfortantes quand elles sont tièdes, elles ont tous les atouts pour se décliner au fil des saisons ! Alors sortez vos saladiers, il est temps de composer ! « 

Publication de mon premier livre : Jus détox, 40 recettes saines et délicieuses

Dans ce livre, Jus détox, 40 recettes saines et délicieuses, vous trouverez mes recettes de boissons détox qui répondent à chaque problématique que votre corps peut rencontrer ainsi que mes conseils ciblés pour adopter une alimentation saine et savoureuse au quotidien.

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI 

jus-detox

 » La détox est à la mode ! La volonté de se faire du bien en oubliant pour un temps les sucres raffinés et graisses saturées nous pousse à remettre en cause nos habitudes alimentaires. Dans ce livre, découvrez tous les conseils dont vous avez besoin pour adopter une alimentation saine au quotidien ainsi que 40 recettes de jus, smoothies, milkshakes et eaux détox  aux notes sucrées et acidulées. À chaque objectif, sa boisson riche en vitamines et minéraux : drainage, détente, digestion, bonne mine, coup de fouet,… Alors à vos papilles… prêt… détoxifiez ! « 

Déjeuner sur le pouce : comment composer un sandwich équilibré ?

Le sandwich est l’allié de choix des déjeuners pris sur le pouce. Définitivement français avec son pain de boulangerie, terriblement pratique quand il se mange avec les doigts et absolument délicieux avec ses garnitures savoureuses et variées, il ravit les papilles de tous les gourmands.

D’autant que contrairement aux idées reçues, un sandwich bien composé peut s’avérer parfaitement équilibré.

sandwich-tomates-sechees-et-jambon-cru-780x524

Suivez le guide pour des pauses déjeuners savoureuses qui vous permettront de faire le plein de nutriments afin de patienter sereinement jusqu’au dîner.

Qu’il soit fait maison ou acheté en boulangerie, voici quelques conseils pour composer un sandwich alliant vos goûts et respect de l’équilibre alimentaire !

  • En boulangerie, oubliez les sandwichs baguettes et privilégiez les sandwichs triangles à base de pain de mie ou mieux encore, de pain de campagne. Les sandwichs baguettes sont faits à partir d’une demie-baguette et sont donc trop riches en farine. Consommés en entier, ils apporteront davantage de sucres complexes que votre corps en a besoin.
  • Privilégiez les pains complets, plus riches en goût et en fibres
  • Evitez les garnitures de fromage cumulant souvent deux à trois portions pour garnir la totalité de la surface à tartiner
  • Evitez les garnitures de charcuteries, riches en matières grasses saturées, en cholestérol et en sel
  • Choisissez une garniture contenant des crudités afin de ne pas faire l’impasse sur les fibres et les vitamines.
  • Choisissez les sources de protéines les plus légères : charcuteries légères (jambon blanc ou cru, noix de porc séché, pastrami, jambon de poulet, lomo,…), poulet, saumon frais ou fumé, thon au naturel, viandes blanches (poulet, dinde, veau,…), viande rouge (rôti de boeuf), oeufs,…
  • Ayez la main légère sur les sauces : pas plus de deux cuillères à soupe de mayonnaise ou d’une noix de beurre
  • N’oubliez pas les aromates : herbes aromatique, moutarde, câpres, cornichons, épices,…
  • Privilégiez les recettes les plus traditionnelles : thon-crudités, jambon-beurre, poulet-crudités (…), c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Les versions les plus simples sont souvent les plus réussies.

carton-packing-triangle-bread-sandwich-toaster-waffle-maker-commercial-sandwich-maker

Et n’oubliez pas qu’un repas équilibré est souvent composé de plusieurs éléments. N’hésitez donc pas à ajouter des crudités à croquer ou une soupe chaude ou froide en entrée ainsi qu’une salade de fruits frais, un fromage blanc ou un fruit à croquer en dessert afin de sortir de table rassasié !

Recette : râbles de lapin aux coeurs d’artichauts, navets et asperges

Rares sont ceux qui connaissent les râbles de lapin. Pourtant, il ne s’agit que du bas du dos de l’animal. Riche en goût et en protéines, ce morceau méconnu satisfera vos papilles en quête de nouveauté.

Associé aux vertus dépuratives de l’asperge et digestives des coeurs d’artichaut, cette recette a tout bon !

Alors suivez le guide

1050104.jpg

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

  • 6 À 12 râbles de lapin en fonction de leur taille
  • 1kg d’asperges fraîches
  • 4 navets
  • 700g de coeur d’artichaut
  • 4 échalotes longues
  • 1 litre de bouillon de légume (frais ou à base de cube)
  • 4 cuillères à soupe rase de tapenade noire
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Dans un faitout, ajoutez l’huile et faîtes dorer les échalotes émincées
  • Ajoutez le vinaigre et faîtes roussir les échalotes
  • Ajoutez les râbles de lapin et un peu d’eau puis faîtes dorer
  • Quand les râbles sont dorés, couvrez et faîtes mijoter à feu doux pendant 20 minutes minimum
  • Otez du feu et réservez la préparation
  • Epluchez les navets et les asperges et coupez les en lamelles
  • Dans un faitout, disposez les navets et arrosez du bouillon au fur et à mesure de l’évaporation
  • Après 10 minutes, ajoutez les coeurs d’artichaut et 10 minutes plus tard, les asperges
  • Laissez cuire encore 5 à 10 minutes (les asperges doivent rester fermes)
  • Ajoutez la préparation de râbles et la tapenade puis mélangez énergiquement
  • Dégustez bien chaud

Recette : Nouilles asiatiques, l’Asie dans votre assiette

La gastronomie asiatique ne bénéficie pas de la meilleure presse pour ce qui est de la légèreté et de l’équilibre alimentaire. Pourtant, riche d’épices et d’herbes, elle permet d’éviter le surplus de matières grasses souvent nécessaire pour rehausser le goût d’un plat pauvre en saveur. Si les beignets et autres fritures ont la part belle en Asie, les pad thai et autres plats de nouilles sauront satisfaire les gourmands comme les adeptes d’une cuisine saine. Il est temps de renouer avec cette gastronomie qui réveille les papilles.

Suivez le guide.

Nouilles asiatiques .jpg

INGREDIENTS POUR 6 PERSONNES

  • 500gr de nouilles
  • 1 jus de citron
  • 3 poivrons rouges
  • 3 carottes
  • 50g de champignons noirs séchés
  • 1 kg de crevettes cuites
  • 1 bouquet de persil
  • Quelques bruns de coriandre
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • 2 feuilles de laurier
  • 8 échalotes ou 4 échalotes longues
  • 2 à 3 cuillères à café de gingembre frais
  • 1 gouttes d’huile piquante, type pizza
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuillères à café de sauce soja non sucrée
  • 1 cuillère d’huile de colza ou tournesol ou arachide
  • 1 cuillère à café de nuoc-mâm
  • 1 cuillère à café d’huile de soja
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Faire tremper les champignons noirs dans un grand bol d’eau
  • Laver et ciseler la coriandre et le persil
  • Laver les poivrons et les découper en dès
  • Laver et éplucher les carottes puis les couper en lamelles grâce à un économe
  • Retirer la carapace des crevettes et les couper en deux
  • Raper le gingembre
  • Emincer l’échalote et ôter la peau de l’ail
  • Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile dans un faitout et y jeter l’ail et l’échalote
  • Ajouter 10cl d’eau, de bouillon ou de vin blanc ainsi que les feuilles de laurier
  • Lorsque l’eau s’est évaporée, remuer jusqu’à faire roussir les échalotes puis ajouter le vinaigre balsamique
  • En continuant de remuer, incorporer les carottes, les poivrons, les herbes, les champignons, le gingembre et l’huile piquante
  • Ajouter l’huile, le soja, le nuoc-mâm, le citron et le poivre et faire revenir 5 minutes
  • Faire cuire les nouilles chinoises dans une casserole d’eau bouillante puis les égoutter
  • Ajouter les pâtes asiatiques à la préparation
  • Déguster

Le juste prix des produits

Vous n’avez pas pu passer à côté de la révolte du monde agricole. En moyenne, la France perd 26m2 de terres agricoles par seconde soit plus de 82 000 hectares en moins chaque année. Et pourtant, si la gastronomie française fait partie du patrimoine immatériel de l’Humanité valorisé par l’Unesco, la qualité de ses produits du terroir y est pour beaucoup.

Et si la solution pour remédier à cette mort annoncée résidait précisément dans cette spécificité qui a fait notre renommée internationale : la qualité organoleptique et nutritionnelle de nos produits ?

france-terroir

A l’ère de la production industrielle, la pression des distributeurs a poussé les agriculteurs à baisser continuellement leurs prix au détriment des qualités du produit final qui, à force d’être pressé, n’a plus conservé d’authentique que son nom. Les volailles élevées en batterie ont perdu leur saveur, les légumes sous serre, leurs couleurs et les fromages pasteurisés, leur odeur. Mais ce mode de production semble avoir atteint ses limites. Le coût du travail de nos voisins européens fait de leurs produits en séries des concurrents contre lesquels la lutte est vaine.

Dans ce contexte, certains agriculteurs ont pris le risque de troquer la quantité contre la qualité. Les élevages en batteries ont laissé place à des fermes de taille raisonnée où les animaux sont choyés afin de préserver toutes leurs qualités nutritionnelles et gustatives pour enchanter les papilles des palais les plus gourmands, prêts a dépenser parfois un peu plus pour manger tellement mieux.

Car peut-être aurions-nous tout à gagner à manger en plus petites quantités des aliments de meilleure qualité ?

Si nous mangeons trop, c’est aussi parce que les aliments ont perdu en partie leur saveur. Il nous en faut donc plus pour éprouver la même satisfaction. Cet excès entraîne un stockage et perturbe les mécanismes de régulation de notre corps.

Une tranche de coppa corse, un morceau de beaufort au lait cru des montagnes, des tomates cerises sauvages, du bar de ligne, des légumes bios ayant poussé sous les seuls effets du soleil, une cuisse de poulet fermier, une pointe de crème fraîche d’Isigny,… Autant de produits qui réveillent des souvenirs, invitent au voyage et laissent présager de délicieuses dégustations.

Les producteurs qui font le choix de valoriser leur savoir-faire et leur spécificité peuvent ainsi fixer leur prix loin de la pression exercée par les distributeur et proposer ainsi un coût leur permettant de vivre de leur production tout en nous offrant la possibilité de nous régaler en solo, en duo ou entre amis.

Et si l’avenir, c’était justement de retrouver ce plaisir de produire pour les uns, de savourer pour les autres ?

 

Recette : écrasé de pommes de terre au fenouil

La purée met souvent tout le monde d’accord : des palais des plus fins des gourmets aux palais plus gourmands des enfants. Cependant, la recette classique comporte son lot de matières grasses saturées et de cholestérol, mauvais pour le corps quand ils sont consommés en trop grosses quantités. Alors comment remplacer ces graisses par leurs cousines meilleures pour la santé ?

La réponse est simple : il suffit de remplacer les matières grasses animales (crème fraîche et beurre) par des matières grasses végétales (huile d’olive). On peut également diminuer la quantité globale en apportant du goût par l’ajout de saveurs nouvelles comme le fenouil et les épices.

Cet écrasé se mariera à merveille avec vos plats d’hiver, en famille ou en solo. Il accompagne aussi bien les volailles, la viande blanche que le poisson et même quelques tranches de jambon pour les repas minutes.

écrasé de pomme de terre

INGREDIENTS POUR 8 PERSONNES

  • 1,5 kg de pommes de terre
  • 1 gros bulbe de fenouil
  • 5 CAS d’huile d’olive
  • Sel
  • Poivre

PREPARATION

  • Eplucher les pommes de terre, couper en deux le bulbe et faire cuire les légumes dans le panier de l’auto-cuiseur (faire cuire 15 minutes après que la soupape ait commencé à siffler) ou dans un gros volume d’eau bouillante légèrement salée jusqu’à ce que la fourchette s’enfonce facilement dans les pommes de terre
  • Ecraser le tout grossièrement à la fourchette (ne pas utiliser de broyeur), ajouter l’huile, le sel et le poivre
  • Déguster