La poursuite de la diversification alimentaire : nourrir bébé après 9 mois

A partir de 9 mois, votre enfant apprend à diversifier son alimentation pour passer des petits pots à une alimentation solide et variée qu’il conservera toute sa vie. Vous posez les bases de ses goûts et habitudes futures, il s’agit donc de ne pas se tromper ! Afin de favoriser un apprentissage des saveurs garant d’une alimentation équilibrée et variée, suivez le guide !

De 9 mois à un an 

C’est le moment d’introduire progressivement des morceaux en fonction de la dentition de bébé en commençant par des quignons de pain (très appréciés par bébé lors des poussées dentaires) ou des biscuits et gâteaux peu sucrés comme les Petit Beurre ou encore les cakes au yaourt.

Les légumes aromatiques (oignon, ail et échalote) peuvent être introduits avec parcimonie afin d’éveiller les papilles de bébé sans prendre le pas sur les autres saveurs.

Exemple de journée type :

  • Petit-déjeuner : 240ml de lait + 3 doses de céréales
  • Déjeuner : 200g de purée de légumes avec un féculent (pomme de terre, patate douce, semoule, quinoa, boulgour, pâtes bien cuites,…) + 2 cuillères à soupe rases de protéines + 1CAC d’huile ou de beurre doux + 1 fruit cru OU cuit OU en compote
  • Goûter : 1 fruit cru OU cuit OU en compote + 150ml de lait OU 1 laitage nature OU 2 petit-suisse +/- 1 morceau de pain OU 1 boudoir OU 1 Petit Beurre
  • Dîner : 200g de purée de légumes avec 1 féculent + 1 portion de fromage fondu + 150ml de lait +/- 1 dose de céréales OU 1 laitage nature OU 2 petit-suisse

Astuce : n’hésitez pas à faire preuve d’imagination dans la présentation de vos plats : on goûte d’abord avec les yeux et rien de mieux qu’un visage de monstre pour rendre appétissante une salade de choux !

Favorisez son autonomie : un enfant peut apprendre à manger tout seul dès 10 mois même s’il ne le fera proprement que quelques mois plus tard. Il sera sans doute plus enthousiaste à l’idée de passer à table s’il sait qu’il pourra lui-même porter la cuillère à sa bouche ou boire dans son petit verre à bec. De la même manière, il sera plus enclin à goûter la purée de courgette s’il a participé à sa préparation (ne serait-ce qu’en tournant une fois la spatule dans la marmite).

Après 1 an 

Vous pouvez introduire les légumes secs (lentilles, pois chiches, flageolets,…) mais également les légumes crus (coupés en fines lamelles dans un premier temps).

En fonction des envies de votre enfant, il est possible d’intégrer des aliments à texture ferme.

Exemple de journée type :

  • Petit-déjeuner : 240ml de lait + céréales OU pain
  • Déjeuner : légumes et féculents (écrasés, en purée ou en morceaux) + 3 cuillères à soupe rases de protéines + 1 cuillère à café d’huile ou de beurre + 1 fruit cru OU cuit OU en compote
  • Goûter : 1 fruit cru OU cuit OU en compote + 150ml de lait + céréales OU pain OU boudoir OU Petit Beurre
  • Dîner : légumes verts avec féculents + 1 cuillère à café d’huile ou de beurre + 1 petite portion de fromage + 1 laitage nature OU 150ml de lait

Astuce : afin de favoriser la sensation de satiété et l’apprentissage de la mastication, n’hésitez à privilégier les textures fermes. N’oubliez pas que les enfants savent réguler leur appétit : s’il ne termine pas son assiette et qu’il ne compense pas avec un autre aliment, il est fort probable qu’il avait tout simplement déjà couvert ses besoins nutritionnels.

 

Que de vertus dans ces jus !

Quels sont les bienfaits des jus et surtout lesquels privilégier en fonction de vos objectifs ? J’ai livré les réponses à ces questions dans cet article ou vous trouverez recettes et astuces pour préparer des jus regorgeant de bienfaits au quotidien !

Capture d’écran 2018-10-23 à 10.58.38.png

Nouvelle publication : Tartes irrésistibles, 40 recettes classiques et originales, du salé au sucré

Faciles à réaliser, conviviales, économiques, astucieuses, les tartes ne manquent pas d’atouts pour embellir notre quotidien ! Elles offrent la possibilité de manger sain, de saison, de s’adapter à toutes nos contraintes ou désirs alimentaires et se payent même le luxe de revêtir toutes sortes de formes originales pour le plaisir des yeux ! Je vous entraîne dans une farandole de tartes salées et sucrées, tantôt classiques tantôt originales, toujours irrésistibles : quiche fondante aux oignons, tatin de tomates cerise, tarte algéroise, tourte rustique à la viande et aux herbes, tarte façon crumble aux figues, tarte aux noix de pécan, tarte cacao et fraises en sabayon… Tous les goûts sont permis !

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI 

Tartes irrésistibles - couvreture - F Gusman

Publication de mon premier livre : Jus détox, 40 recettes saines et délicieuses

Dans ce livre, Jus détox, 40 recettes saines et délicieuses, vous trouverez mes recettes de boissons détox qui répondent à chaque problématique que votre corps peut rencontrer ainsi que mes conseils ciblés pour adopter une alimentation saine et savoureuse au quotidien.

Vous le trouverez en suivant ce lien : ICI 

jus-detox

 » La détox est à la mode ! La volonté de se faire du bien en oubliant pour un temps les sucres raffinés et graisses saturées nous pousse à remettre en cause nos habitudes alimentaires. Dans ce livre, découvrez tous les conseils dont vous avez besoin pour adopter une alimentation saine au quotidien ainsi que 40 recettes de jus, smoothies, milkshakes et eaux détox  aux notes sucrées et acidulées. À chaque objectif, sa boisson riche en vitamines et minéraux : drainage, détente, digestion, bonne mine, coup de fouet,… Alors à vos papilles… prêt… détoxifiez ! « 

Déjeuner sur le pouce : comment composer un sandwich équilibré ?

Le sandwich est l’allié de choix des déjeuners pris sur le pouce. Définitivement français avec son pain de boulangerie, terriblement pratique quand il se mange avec les doigts et absolument délicieux avec ses garnitures savoureuses et variées, il ravit les papilles de tous les gourmands.

D’autant que contrairement aux idées reçues, un sandwich bien composé peut s’avérer parfaitement équilibré.

sandwich-tomates-sechees-et-jambon-cru-780x524

Suivez le guide pour des pauses déjeuners savoureuses qui vous permettront de faire le plein de nutriments afin de patienter sereinement jusqu’au dîner.

Qu’il soit fait maison ou acheté en boulangerie, voici quelques conseils pour composer un sandwich alliant vos goûts et respect de l’équilibre alimentaire !

  • En boulangerie, oubliez les sandwichs baguettes et privilégiez les sandwichs triangles à base de pain de mie ou mieux encore, de pain de campagne. Les sandwichs baguettes sont faits à partir d’une demie-baguette et sont donc trop riches en farine. Consommés en entier, ils apporteront davantage de sucres complexes que votre corps en a besoin.
  • Privilégiez les pains complets, plus riches en goût et en fibres
  • Evitez les garnitures de fromage cumulant souvent deux à trois portions pour garnir la totalité de la surface à tartiner
  • Evitez les garnitures de charcuteries, riches en matières grasses saturées, en cholestérol et en sel
  • Choisissez une garniture contenant des crudités afin de ne pas faire l’impasse sur les fibres et les vitamines.
  • Choisissez les sources de protéines les plus légères : charcuteries légères (jambon blanc ou cru, noix de porc séché, pastrami, jambon de poulet, lomo,…), poulet, saumon frais ou fumé, thon au naturel, viandes blanches (poulet, dinde, veau,…), viande rouge (rôti de boeuf), oeufs,…
  • Ayez la main légère sur les sauces : pas plus de deux cuillères à soupe de mayonnaise ou d’une noix de beurre
  • N’oubliez pas les aromates : herbes aromatique, moutarde, câpres, cornichons, épices,…
  • Privilégiez les recettes les plus traditionnelles : thon-crudités, jambon-beurre, poulet-crudités (…), c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Les versions les plus simples sont souvent les plus réussies.

carton-packing-triangle-bread-sandwich-toaster-waffle-maker-commercial-sandwich-maker

Et n’oubliez pas qu’un repas équilibré est souvent composé de plusieurs éléments. N’hésitez donc pas à ajouter des crudités à croquer ou une soupe chaude ou froide en entrée ainsi qu’une salade de fruits frais, un fromage blanc ou un fruit à croquer en dessert afin de sortir de table rassasié !

Faire les bons choix à la crêperie

Fleuron de la gastronomie bretonne, les crêpes ont investi les cuisine de France, du nord au sud. Plat chéri des enfants, les crêpes ont aussi convaincu leurs parents. Conviviales, chaleureuses, rapides et économiques, les soirées crêpes se font la part belle lors des dimanches en famille ou des repas entre amis.

Seule ombre au tableau : leur mauvaise réputation nutritionnelle. A tort ou à raison, tout dépend de la garniture que vous choisissez.

Crepes-sucrees_zoom.jpg

Alors pour ne garder que le meilleur de ce plat fard, suivez le guide :

  • Privilégiez les recettes de pâtes simples : farine, oeuf, lait, jus et zeste de citron, vanille, fleur d’oranger et évitez l’ajout de bière, rhum, sucre et matières grasses
  • Limitez-vous à 2 ou 3 crêpes afin d’éviter la surcharge en farine à l’origine d’un excès de glucides complexes sur le repas entraînant une sensation de lourdeur en fin de repas : 1 salée et 1 sucrée
  • Evitez les garnitures de charcuterie
  • Privilégiez les garnitures plus légères : légumes type épinard, jambon blanc, oeufs, bacon, viande des grisons, viande de boeuf hachée, saumon frais ou fumé,…
  • Limitez le fromage à 1 portion par crêpe (soit 1/8 de camembert ou 2 cuillères à soupe d’emmental râpé ou de parmesan)
  • Privilégiez les fameuses crêpes au sucre, à la confiture ou à la compote, à leurs consoeurs plus riches (caramel, chantilly ou associées à des boules de glaces)
  • À la maison, huilez légèrement la casserole à l’aide d’un sopalain ou utilisez une poêle anti-adhésive
  • À la crêperie, demandez au cuisinier de ne pas ajouter de noix de beurre au moment de servir

Et pensez à investir dans un appareil à crêpes afin d’inviter la convivialité à table tout en invitant les enfants à participer eux-mêmes à la préparation de leur repas !

930960630.jpg