Faire les bons choix à la pizzeria

La pizzéria est souvent l’alliée de vos pauses déjeuner entre collègues ou entre amis. Et pourtant, les repas pris dans ces restaurants italiens riment souvent avec excès et après-midi difficile à lutter contre la fatigue née des efforts de digestion supplémentaires requis par ces plats gras.

Pizza margarita

Malgré tout, votre bonne volonté ne sera pas automatiquement suffisante pour faire dévier les envies de vos collègues vers des plats plus légers. Alors comment vous adapter à ce type de restaurant ?

Suivez le guide pour concilier équilibre et plaisir lors des repas pris dans une pizzéria :

  • De manière générale, les pizzas les plus simples sont aussi les plus légères (et souvent les meilleures, ne gardant que l’essentiel sans s’encombrer du superflu), la Margarita en tête
  • Evitez les garnitures de charcuterie (autres que jambon blanc, ou éventuellement cru) et de fromages variés (comme la 4 fromages, source de matières grasses saturées et de sel)
  • Privilégiez la pâte fine (emblème des meilleures pizzas au monde, les pizzas napolitaines !) aux pâtes épaisses types pan, plus lourdes et donc plus riches
  • Arrêtez-vous quand vous n’avez plus faim et demandez au serveur de retirer votre plat (ou de vous mettre le reste dans un boîte à emporter) afin de ne pas vous laissez tenter par mimétisme plus que par envie.
  • Trouvez si possible un partenaire afin de partager avec lui 1/2 pizza et 1/2 salade
  • Accompagnez votre repas d’eau plate ou gazeuse (en privilégiant la Salvetat et la San Pelegrino, pauvres en sodium)
  • Faîtes l’impasse sur le dessert qui apportera un surplus d’énergie superflu après une pizza qui comble déjà vos besoins pour affronter sereinement une après-midi de travail

Désormais vous savez comment affronter sans fausses notes un repas à la pizzéria !

Publicités